Numéro 97
4ème trimestre 2016

 

Une visite en juillet

 

 

EDITO

Dans ce numéro de Présence de saint Bernard, nous avons souhaité partager avec nos lecteurs l’évènement que nous avons vécu au mois de juillet de cette année. Une visite a eu lieu. Pas n’importe quelle visite ! Celle du père abbé de Cîteaux, secondé par le frère Bertrand, le moine accompagnateur de notre communauté. Une visite pastorale, une manière d’audit. Pourquoi une telle visite et dans quel esprit celle-ci s’est-elle déroulée ? Après des années de travail intense et de modifications internes importantes au sein de notre communauté, nous nous sommes donné du temps pour discerner, comprendre les évolutions qui ont eu lieu, les résistances, nos ancrages. Ces années d’activités n’ont pas été sans générer aussi des tensions et des difficultés intercommunautaires. Pour nous aider dans cette double tâche de discernement et d’aide à trouver la paix, Dom Olivier nous a proposé d’effectuer une visite de plusieurs jours qui serait à la fois un temps partagé et vécu, ensemble, à la Grange et un temps d’audit.

Il est certain que la démarche s’inspire d’un savoir-faire et d’un savoir-être cistercien ; on ne peut pas ne penser à la visite régulière instituée entre les abbayes mères et les abbayes filles dès les premiers temps de l’Ordre, au XIIe siècle. Mais il est nécessaire de dire fortement que la visite de Dom Olivier et de frère Bertrand n’est pas une visite régulière telle qu’elle est définie par les constitutions de l’O.C.S.O, pour la bonne raison que la Grange n’est en rien constitutionnellement parlant « une fille de Cîteaux », comme d’ailleurs aucune communauté de laïcs cisterciens n’est fille d’une abbaye. C’est donc une démarche inédite, exploratrice, qui a été engagée, d’abord initiée pour répondre à un besoin de discernement de notre communauté et en le faisant dans le cadre de la Charte d’Alliance qui nous unit à Cîteaux.

A l’issue de cette visite le père abbé nous a envoyé une « carte de visite », lettre dans laquelle il a repris les conclusions données oralement devant la communauté. Celle-ci nous donne la matière d’un chantier important. S’il est trop tôt pour en parler, au moins pouvons-nous évoquer cette visite et dire dans quel esprit elle s’est déroulée.

Lorsque la rédaction a préparé ce numéro, il lui a semblé utile de revenir à la fois sur l’institution de la visite régulière, son origine, sa pratique actuelle au sein de l’OCSO et sur le processus engagé au sein de la Grange qui a rendu possible une telle démarche.

Denise Baudran et Pierre Alban Delannoy

 


Sommaire :

Éditorial
L’esprit de Cîteaux et la visite régulière
Bernard de Clairvaux, Lettre 71
Responsables les uns des autres
« N’aies pas peur, laisse-toi regarder »
Petite méditation sur le thème de la visite ou « visitation »
Faire communauté, une étape de plus
Se recevoir des autres
Résurrection à Clairvaux