Saint Benoît né à Nursie, en Ombrie (Italie V.480-547) est appelé le " Patriarche des moines de l’Occident ".  
D’abord ermite dans une grotte de Subiaco, sa façon de vivre attire à lui de nombreux disciples. 
A partir de son expérience, il rédige  à l’Abbaye du Mt Cassin, une Règle de vie brève, souple, pleine de mesure, d’équilibre et de sagesse. De là naîtra la vie Bénédictine.
" Ora et Labora " : prière et travail deviennent une manière de vivre.
Un grand nombre de monastères, aujourd’hui dans le monde, vivent de cette Règle.  

                  Extrait du Prologue                                                                        
14 Le Seigneur cherche pour lui un ouvrier, c’est                     
 pourquoi il lance cet appel à la foule. Il dit encore :
15 " Qui veut la vie ? Qui désire le bonheur ? "
           16 Si tu entends cet appel et si tu réponds : " Moi ",
 Dieu te dit :
          17" Est-ce que tu veux la vraie vie, la vie avec Dieu
 pour toujours ? Alors empêche ta langue de dire des
 paroles méchantes, interdis à ta bouche de mentir,
tourne le dos au mal et fais le bien. Cherche la paix et
poursuis là toujours "
18 Quand vous aurez fait cela, mes yeux vous
 regarderont, mes oreilles écouteront vos prières.
Avant que vous m’appeliez, je dirai :
" Me voici ! "
Prologue de la Règle de saint Benoît
Traduction/Edition  Sodec –AIM

    C’est le désir de revenir aux intuitions de St Benoît et de vivre sa Règle dans sa radicalité qui donne naissance à la vie cistercienne.
                    Avant 1098  Robert et ses frères à Molesme,
" Inspirés par la grâce divine, parlaient très souvent entre eux de la transgression de la Règle du bienheureux Benoît, Père des moines. Ils se plaignaient et s’attristaient de voir qu’eux-mêmes et les autres moines, ne gardaient pas cette Règle qu’ils avaient pourtant promis d’observer par  une profession solennelle…" (Petit Exorde 3, 6)

                                                                                                                                  

" Ils choisirent parmi les frères des compagnons désireux d’observer la Règle(…) Le groupe ainsi formé se dirigea avec entrain vers un endroit désert appelé Cîteaux(…) " (Petit Exorde 5)

                 Ainsi naît la pratique cistercienne de la Règle de saint Benoît.